Animaux de compagnie: mesures anti-crash du marché modérées

Animaux de compagnie: mesures anti-crash du marché modérées

Allergies, mouvements, enfants qui ne savent pas quoi faire avec le chien de leurs parents décédés … Les raisons de l'abandon, surtout en été, sont différentes. Pour Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, ce n'est pas beaucoup d'argent. Aucune pension de vacances n'est fournie, mais la plupart des campings acceptent les animaux domestiques. Bien sûr, soigner un chien malade coûte cher, mais les plus défavorisés peuvent se rendre dans l'une des douze cliniques SPA disséminées dans la région.

Lire aussi Animaux: sur la place, abandonnés

Le président du club souligne un autre problème récurrent: l'achat favori, sans préparation ni dressage du chien, qui devient sans fondement. Il agace les animaleries qui vendent ces adorables animaux sans s'assurer, comme le font les bénévoles du SPA, que l'acheteur est en mesure de s'occuper d'eux. "Nous nous réservons le droit d'interdire ou non l'adoption d'une personne qui habite dans une superficie de 12 m² et souhaite un Malinois", donne comme exemple. Même un labrador ne sera pas content d'un enseignant souvent absent.

Autorisation

Sur Internet, vous pouvez acheter en quelques clics "6 bébés à l'apparence de Bichon Frise", "Merveilleuse esthétique". Et parfois le client, frustré par son «produit», oubliant qu'il lui appartient de le dresser patiemment, tente de s'en débarrasser. Le minimum serait de le rendre dans un refuge, sans avoir à payer pour cet acte, se défend Jacques-Charles Fombonne. "C'est mieux que de les laisser dans la rue …"

À l'avenir, l'abandon «sauvage» peut coûter plus cher. Le mois dernier, les législateurs ont présenté un projet de loi visant à augmenter les peines pour abus et négligence, avec jusqu'à quatre ans de prison et une amende de 60 000 euros. Il nous reste encore à trouver le propriétaire de l'animal abandonné …

Le texte propose également la révocation de son permis de détention – obligatoire pour les animaux dangereux – à un agresseur. S'il pouvait toujours en obtenir un autre d'un particulier, il ne pourrait plus en acheter un à un éleveur ou à un refuge. Et qu'il y soit autorisé ou non, il ne pouvait pas l'acheter dans les animaleries et autres magasins, qui pourraient ne plus être en mesure de vendre des animaux.

Le Royaume-Uni a pris l'initiative en avril de sévir contre les animaleries qui ne surveillent pas strictement les origines de leurs chiots – risquant parfois d'être illégalement éloignés de leur mère avant huit semaines. Cependant, un animal qui a été mal sevré et qui a une mauvaise socialisation peut avoir des problèmes de comportement plus tard. Et d'être abandonné.

Il y a enfin la stérilisation pour réguler les dons entre particuliers. Sinon, en quatre ans, certains chats peuvent produire jusqu'à 20000 descendants … qui ne trouvent pas toujours de maître. "La stérilisation est le meilleur moyen de réduire la maltraitance, la misère et l'abandon des animaux." la SPA, qui représente déjà 50% du coût des entreprises organisées par plusieurs centaines de communes en France. Le projet de loi exige que la stérilisation des chats de 6 mois qui ne sont pas destinés à la reproduction devienne obligatoire.

Sensibilisation

La France pourrait à terme s'inspirer de certains cantons suisses, notamment en matière de dressage de chevaux. Celui du Valais, par exemple, oblige le propriétaire qui n'a jamais eu de chien à prendre six heures de cours l'année suivante après l'adoption. Le chien doit être âgé d'au moins 8 mois et le propriétaire de 16 ans.

Jacques-Charles Fombonne, de son côté, envisage de donner des cours de sensibilisation aux animaux dans les écoles, "Du CP au CM2", à partir de la prochaine année scolaire. Et j'espère: "Quand ils seront parents, ce sera un jeu de changement."

Fanny Giomard